Étudiants et réformes en cours

De AG_Lille1.

Étudiants, les raisons de la colère !

Sommaire

Autoroutes et universités à « péages »

Pour les autoroutes, on vous a dit : « Lorsqu'elles seront payées, elles seront gratuites ». Et aujourd'hui, elles sont privées et les péages ont en plus augmenté !

Pour Gaz de France, on vous a dit : « GdF restera publique ». Et GdF a été privatisée !

À propos de mensonges, souvenez-vous aussi de ceux du Président Sarkozy dans son discours sur la recherche du 29 janvier 2009.

Pour les Universités, la Ministre vous dit : « Elles deviennent autonomes mais les frais d'inscription n'augmenteront pas ».

L'objectif réel est un désengagement de l'État au nom de la prétendue efficacité de la « main invisible du marché » :

  • De nombreuses Universités françaises ont déjà augmenté illégalement leur frais d'inscription (voir documents).
  • Dans nombre de pays où les Universités sont déjà autonomes (Grande-Bretagne, Espagne, Italie, ...), les frais d'inscription ont bondi en quelques années. En Grande-Bretagne, ils s'élèvent à 7 000 € par an (107 € avant l'autonomie).

Aux États-Unis, notre « modèle », où les Universités sont autonomes depuis longtemps, les frais d'inscriptions vont de 5 000 € (public) à 19 000 € (privé) en moyenne. Et aujourd'hui, la crise conduit nombre d'Universités (Yale, Harvard, Caltech, ...) à licencier massivement et à augmenter fortement leurs frais d'inscription. Les étudiants touchés par la crise sont de plus en plus nombreux à s'endetter par des emprunts bancaires. Aux États-Unis, deux étudiants sur trois arrivent endettés sur le marché du travail. Leur dette s'élève à 17 000 € en moyenne.

En France, un projet de loi récent (voir document ci-après) va permettre aux banques privées de faire des prêts aux étudiants garantis par l'État ! Étrange coïncidence avec la loi LRU, non ?

Autre coïncidence, Madame Pécresse a aussi révisé le calcul des bourses pour 2009 : moins de boursiers et des bourses diminuées pour les plus démunis ! Quand aux CROUS, le rapport Lambert préconise de les transformer en agences de moyens selon le modèle de la LRU pour les universités. Attendez-vous au doublement du prix du ticket de restaurant universitaire ! Voir documents.

Voilà le sort que l'on prépare aux étudiants issus de familles modestes tandis que nombre de responsables de la crise se partagent les bonus, parachutes en or et autres stock options, bien à l'abri derrière leur bouclier fiscal !

Ne serait-il pas plus équitable et efficace de garder le contrôle public des Universités et d'augmenter plutôt les aides (logement, repas, etc.) et les bourses aux étudiants ?

La souris ne peut concevoir l'éléphant, tant il est grand.

Peut-être vous étonnez vous que les réformes et leurs conséquences soient si semblables dans de nombreux pays ? Alors, c'est que vous ignorez qu'elles sont orchestrées à une échelle supranationale, sans véritable contrôle démocratique.

Ainsi, l'OCDE influence fortement la politique de ses pays membres et associés. Le Processsus de Bologne et la Stratégie de Lisbonne coordonnent la politique de l'enseignement supérieur et de la recherche au niveau de la Communauté Européenne. Il est aussi beaucoup question d'enseignement, de recherche et de santé dans les négociations de l'AGCS (Accord Général sur le Commerce des Services), au sein de l'OMC (Organisation Mondiale du Commerce).

Ce sont ces instances internationales non élues qui pilotent ce que l'on appelle la globalisation ou mondialisation et que l'on présente, à tort, comme un phénomène inéluctable et indiscutable. L'ONU n'en fait pas partie. Il est très difficile et compliqué d'être un citoyen du monde averti.

Documents de référence

France

Ailleurs

Souvenirs de 2007

En 2007, le mouvement anti-LRU a été surtout un mouvement des étudiants. Le personnel n'avait pas encore bien pris la mesure des conséquences de la loi.

Outils personnels