AG des personnels du lundi 4 mai 2009

De AG_Lille1.

AG des personnels du lundi 4 mai 2009

Sommaire

Bureau : Charles Suquet, François Thieuleux et Christophe Vuylstecker

CR: Mirabelle Nebut

Informations (par Christophe)

Rappel du mouvement depuis le 2 février

  • 16 AG du personnels
  • 14 manifestations
  • un site greve.univ-lille1.fr

Des actions fortes :

  • annulation du "référendum"
  • refus des chaires d'excellence

Rappel du mouvement durant les quinze derniers jours

  • parution des décrets concernant le statut des EC, et d'autres décrets le 23 avril.

50% des promotions au niveau national la modulation des services est avérée (pas d'heures sup au delà du service fixé), avec l'accord écrit de l'intéressé mais comment résister aux pressions ? Ce n'est pas vraiment une garantie. Comment gérer le nombre d'heures engendrés par l'équivalence TP=TD avec moins de moyens humains ?

  • décret du 16 avril publiant l'accord etre la RF et le Vatican (reconnaissance des grades et diplomes dans l'enseignement supérieur)
  • mastérisation : report d'un an mais début de la mise en oeuvre l'an prochain, rien de gagné. Les 18 maquettes remontées seront évaluées par la DGES avant conclusion des commissions.

Interventions de l'AG

Claire : détails sur les différences relevées entre le décret passé au CTPU et le décret passé au JO (notamment appartenance à une équipe de recherche, paiement des heures complémentaires).

Frédéric : clairement Fillon ne veut pas s'exprimer sur le non démantellement des organismes de recherche, revendications de la coordination des labos en lutte à maintenir.

CR de la 9ème CNU, 29/04 à la Sorbonne (par Christophe)

Bcp de nouvelles pas bonnes. Appel à la poursuite de la grève reconductible. Communiqué de presse un peu long. Motion : appel à ne pas tenir les examens, fort retentissement dans la presse Motion : contre les répressions (ref actions de certains PU) Motion : il n'y a qu'une Université, c'est l'Université Publique (ref accords avec le Vatican) Actions prévues

Interventions de l'AG

Nicolas : 64 universités à cette CNU, c'est bcp pdt les vacances de Paris

Annie : décret sorti sur une prime au résultat pour BIATOSS

Annie : supprimer le communiqué de presse qui prend énormément de temps à rédiger et n'intéresse pas grand monde

Modalités d'actions et poursuite du mouvement

  • rétention des notes, tenue des examens et jurys ?
  • question des étudiants boursiers et étrangers
  • engagement des directions / CA sur la modulation des services (qui n'est pas obligatoire)
  • ne pas participer aux évaluations CNU (évalués, évaluateurs)
  • position des 3 conseils / CA sur la délivrance des diplômes de l'enseignement catholique
  • question de la non remontée des maquettes (après conclusion des commissions)
  • question des manifs / ronde des obstinés
  • interpellation des élus locaux
  • réunions à destination du grand public

Interventions

Nicolas : pied dans le plat, on a qd même obtenu qq petits trucs, le rapport de force a un peu évolué en 4 mois : ne pas sous-estimer ça. On n'a pas grand chose, mais ne pas non plus se déprimer. D'autant que le gouvernement ne prend pas le chemin de céder. Prévoir donc des actions de long terme, type interpellation des élus locaux. Une grosse manif à Paris. Rétention des notes semestres impairs: réunion de composante en éco. Impression que la pression va monter. En géo, les jurys vont se tenir. Proposition de tenir les jurys des semestres impairs, pour ne pas se mettre à dos les étudiants et les secrétariats pédagogiques (aucune note saisie, grosses promos). Dès que la fin de la récré aura sonné, la résistance va fondre : anticiper en transférant la pression des semestres pairs aux semestres impairs. Position de social-traitre justifiée par le petit nombre de motivés. Inviter de se tirer dessus entre nous. Avis très majoritaire chez les militants en éco.

Carole : ne comprend pas. Pourquoi rendre les notes des semestres impairs ? Si juste pb de timing, pourquoi ne pas aider les secrétariats dans la saisie ? De toute manière il faut les notes des 2 semestres, donc à quoi celà sert ? Aucune agressivité des étudiants qui viennent chercher leurs notes pour préparer des dossiers. Quelle différence entre notes des semestres pairs et impairs ?

Radu : y aura-t-il plus de gens pour retenir les notes des semestres pairs que des semestres impairs ?

socio : majoritairement en socio, demande la tenue des jurys des semestres impairs. Tentent de mettre en place un système alternatif de la validation de l'année, validation du 2nd semestre (enseignements non rattrapables, donc examens standard non tenables) par transfert des notes du 1er semestre, qui auront été rattrapées. Aménagement impossible si les jurys des semestres impairs ne se tiennent pas.

Nicolas : plein de jurys se sont déjà tenus. Mais par endroits, aucun ne se sont tenus. Situation très différentes selon les composantes. Prenons-les en compte. Pour le moment on tient parce qu'on est suivi par les collègues "mous". Si on persiste à ne pas tenir les jurys, on ne sera plus que les collègues de l'AG.

Christian : arrêter de faire le jeu de Pécresse qui clame qu'on prend les étudiants en otage (dénégation de Nicolas). On se bat ou on ne se bat pas. Sera interprété comme un recul, c'est mauvais. Pour rentrer les notes sur Raimbaus, il faut le mot de passe de la secrétaire et c'est tout.

une secrétaire pédagogique : aucune secrétaire pédagogique ne donnera son mot de passe pour permettre à d'autres de rentrer les notes

Pierre : tout cela pour ça ? on a en face de nous un gvt qui veut nous casser une fois pour toute, jusqu'à la fin de notre carrière. Il faudra plusieurs générations pour remettre en place une contestation. On paie notre faible mobilisation, notre grève multi-forme avec tenue de certains cours. A-t-on perdu ou pas ? Qu'est-on prêt à assumer côté calendrier ? Quel signal entend-t-on à l'extérieur ?

? : discours méprisant pour les secrétaires pédagogiques (dénégations de Carole et Christian). Comment être crédible sur la rétention des semestres pairs si on a lâché sur les sem impairs ?

? : mal à l'aise face aux collègues de Lille2 qui ont des retenues sur salaires pour cause de retenue de notes, et malgré ça ne rendent pas les notes. Si on les rend sans pression, on est mal. On risque aussi de prendre Sarko au pied de la lettre avec une grève qui ne se voit pas.

Annie : pas cohérent de lâcher sur un semestre et pas l'autre. On n'est pas en lutte pour ne pas avoir les étudiants à dos. Le seul mépris vient du gouvernement.

Charles : à propos de la caisse de grève. Rappel de ce qui se passe à Lille2 : retenues de salaire + menace de sanctions disciplinaires. Pétition qui circule à signer. L'AG est-t-elle d'accord pour que notre caisse virtuelle serve à aider les collègues de Lille2 ? Sur Lille1, 2 cas de retenue d'une journée, dont un qui ne souhaite pas être indemnisé par la caisse. Faire remonter les cas de retenue de salaire.

étudiante : stupide de retenir un semestre et pas l'autre, vu que de toute manière on n'aura pas l'année. Signal de faiblesse. Concernant Lille2 : dénoncer haut et fort les sanctions encore plus que les retenues sur salaire.

Sandrine : pas d'accord que les 2 sem sont équivalents pour les étudiants. Fait-on l'aveu que si on lâche sur le 1er semestre on lâche aussi sur le 2nd semestre ? Signal très faible. Le 1er semestre n'a pas été perturbé par le mouvement. Soldons-le. Sinon aveu qu'on n'est pas assez fort pour tenir sur le 2nd semestre.

Pierre : que voient Nicolas et Sandrine pour les examens du 2nd semestre ?

Nicolas : rappelle que position d'AG de composante éco, socio et pas position personnelle. Très peu de collègues sont prêts à un rapport de force. On n'est plus en position de tenir une position radicale. Il faut être réaliste.

Radu : dans le face à face, faut-il essayer d'être intelligent ? Contre un décret qui est passé ? La rétention, n'est-ce pas tout ce qui nous reste ?

? : essayer d'être encore + intelligent. Retenir les notes, c'est encore un peu mou si c'est le summum de la radicalité du mouvement. Importance de la durée du mouvement. Prêt à lâcher sur les sem impairs si on franchit un degré de radicalité suplémentaire, genre abandonner nos projets de recherche. Sinon peu d'espoir pour la suite.

? : valider le sem impair faciliterait la vie des resp de formation et secr pedag. Mais du point de vue du gvt : il met la pression, il nous culpabilise, il passe les décrets... et nous on lâche sur les sem impairs ! Personne ne va comprendre ça à part nous !

Sandrine : ne rien lâcher sur les sem pairs, ne pas arrêter le mouvement. Mais le 1er semestre n'a pas souffert du mouvement. Les médias flotteront pendant une semaine, et puis verront bien qu'on reprend le mouvement.

Hassinah : que va-t-on faire concrètement sur le 2nd semestre ?

Nicolas : voter la rétention des notes sur le sem pair.

Carole : si on rend les notes du sem impair et qu'on retient les notes du sem pair : mais quelles notes ? On a fait grève ! Si on continue, on n'aura jamais de notes du 2nd semestre ! Je ne comprends rien.

Nicolas : sors de l'AG et tu comprendras. On n'est pas assez nombreux ! Des tas de cours ont eu lieu !

Carole : ce n'est pas mon propos.

? : des gens ont fait cours, n'ont pas fait grève, mais retiennent leurs notes. Sera aussi suivi au 2nd semestre. fin des interventions après les 4 prochaines.

Moussa : question essentielle des objectifs avant les moyens d'actions. Objectifs pas atteints. Situation à géométrie variable selon les composantes. Continue-t-on le mvt ? Révise-t-on nos objectifs ?

Christian : propose un vote sur la continuation du mouvement, puis un vote sur la poursuite de la rétention des notes du S1. Sans parler des notes du S2 qu'on n'a pas.

Sonia : en tant que secr pédag, préférerait que les notes du S1 soient rendues. Mais depuis l'ext de l'univ ? Le public voit encore une année globale, pas semestrialisée. Ne vont rien comprendre si on rend les notes du 1er semestre.

socio : on s'offusque des 30eme de salaire, mais pas des pots cassés cotés étudiants, même s'il n'est pas question de prise d'otage. Est-on prêt à aller jusqu'au bout ? Année nulle ? blanche (donnée à tout le monde) ?

Radu : sauf si le gvt recule

socio : il ne reculera pas

salle : alors pourquoi continuer

? : la CNU s'est prononcée pour la non tenue des examens

socio : mais en faisant quoi alors pour les examens ?

doctorant : la vraie question est de continuer ou pas (notamment vers une année blanche).

étudiant : à quoi ça sert de faire plaisir aux étudiants avec une demi-année ? On ne va pas remobiliser pour 30 jour de fin de semestre, les étudiants bossent leurs exams, et les enseignants font cours. les enseignants ont pris la responsalibité de ne pas faire cours, et celle de demander aux étudiants et personnels de les suivre. La seule solution est de ne pas tenir les examens. Si rattrapage de cours à outrance + examens : coup de poignard dans le dos. Seule solution : année blanche.

socio : forme de mobilisation radicale pour les activités de recherche. Année blanche.

Cloture des interventions.

Votes

Proposition de vote poursuite du mvt sous sa forme actuelle (appel à la grève, rétention des notes + participation aux journées d'action nationales)

pour: 99 abs: 0 contre: 1 NPPV: 22


débat houleux autour de l'année blanche/nulle. débat houleux autour des propositions de vote.

vote interne pour ou contre arrêt des votes pour: 30 abs: 18 contre: 30 NPPV: 9


en l'absence de consensus, on continue à voter. Une motion est adoptée par 76 voix pour et 16 NPPV:

L'AG dénonce l'attitude de mépris du gouvernement, dont le passage en force face aux
revendications du mouvement, met désormais en péril le processus normal de tenue des
examens, de validation des années et de délivrance des diplômes.


L'AG propose, ce jeudi 7 mai, un rassemblement de soutien aux collègues de Lille2 face aux tentatives d'intimidation (si les collègues de Lille2 le souhaitent, à confirmer, lieu et horaires précis suivent dans un message ultérieur).

Outils personnels