AG des personnels du lundi 9 février 2009

De AG_Lille1.

Compte-rendu de l'Assemblée Générale des Personnels de l'Université de Lille 1 du lundi 9 février 2009

lexique :
PNE = personnel non enseignant et/ou chercheur,
PE = personnel enseignant et/ou chercheur,

Ordre du jour

  1. discussion sur les mandats et élection des représentants
  2. prochaines actions


1- Mandats et représentants

Documents en rapport avec cette partie de l'AG:


Gilles (PNE CNRS):

  • Pourquoi y a-t-il si peu de PNE dans les AG ?
  • Les choses ne sont pas encore claires, les revendication sont essentiellement focalisées sur les enseignants / chercheurs et peu pour les autres catégories de personnel.
  • Aurait souhaité une garantie / motion sur le non arrêt du mouvement si les enseignants / chercheurs ont gain de cause.

Jérôme (PE Physique)

  • Il est important d'avoir un mot d'ordre clair et fédérateur
  • Les bases du problème sont la politique gouvernementale et la loi LRU.
  • La mise en compétition de la recherche et de l'enseignement est malsaine.
  • En conséquence, il faut abroger la LRU, et mettre fin au démantèlement et au saccage du service publique. Exemple: Le CNRS cherche à externaliser certains de ses services comme l'informatique, premier pas vers sa fermeture pure et simple.

Moussa (PE Math)

  • Il faut un mot d'ordre général fédérateur
  • Il faut réfléchir aux grandes lignes (budget, suppression d'emplois, etc).
  • La situation actuelle est une grosse claque aux PNE
  • Les question d'organisation de la recherche sont très importantes aussi.

Pierre (PE Physique)

  1. Demande un retrait du décret (refus complet pour la modulation de services)
  2. S'inscrire dans un cadre général de non démantèlement du service et des organismes publiques et retirer la LRU.
  3. Lister les revendications (titularisation des précaires, budget, etc)

T. (PE ?)

  • Ne pas séparer organismes et universités.
  • Proposition CNRS comme agence de moyen signifie sa suppression car il y a déjà l'ANR et il semble peu probable qu'il y en ait deux.

Cédric (PE IEEA)

  • L'existence de précaires date de bien avant la LRU, qui ne fait que les renforcer.
  • Supprimer la LRU n'est pas suffisant pour garantir la titularisation des précaires.

Jean-Marie (PE IUT)

  • La LRU est passée l'année dernière, il me paraît incantatoire de demander son abrogation.
  • Est on assez fort pour obtenir cette abrogation?

Gilles (PNE CNRS)

  • La précarité a commencé avant la LRU, il faut lutter contre la politique générale qui crée de emplois précaires.
  • Les emplois gagés sont payés par l'état (salaire nu) mais tous les compléments (primes, droits aux services sociaux, etc) sont à la charge de l'université du fait de la LRU (actuellement pour les université ayant les compétences élargies).

Abdelatif (PE Polytech')

  • Il n'y a pas de recette pour gagner, mais il y a des recettes pour perdre: la première est la division.
  • Si le mouvement ne regroupe pas l'ensemble des personnels sur l'ensemble des revendications, alors on va dans le mur.
  • En 2008, la CPU allait dans le sens de la LRU, en 2009 ils ont des craintes. Cette année la majorité des universités sont en mouvement, ces éléments nouveaux sont un point de départ important. Il faut maintenant radicaliser le mouvement.
  • Ce que l'on n'a pas obtenu l'an dernier on peut l'obtenir cette année.
  • Eclaircir le discours par rapport aux PNE, tout le monde doit être au coeur du mouvement.
  • Avec la masterisation, nous ne sommes pas seuls, il faut mettre en place une unité.

Pierre (PE IEEA)

  • Revient sur l'intervention de Gilles
  • Tous les personnels sont concernés, il n'y aura plus aucune subvention sociale de l'état.
  • C'est le démantèlement du statut de fonctionnaire à plus ou moins long terme.
  • Le gouvernement pense que le service public est une charge pour la nation.
  • Une fois qu'il sera par terre il sera trop tard pour revenir en arrière.

Jean-Marc (PNE)

  • Insiste sur les revendications salariales et l'insertion dans les revendications inter-professionnelles.
  • Revalorisation du point d'indice, et titularisation.

? (Etudiante Polytech')

  • Pas suffisamment d'informations à destination des étudiants.
  • Les grévistes devraient utiliser leur cours pour informer les étudiants.

Christophe (PE Bio)

  • Le président ne permet pas d'utiliser le mail général pour envoyer de l'information (uniquement les dates et lieux d'AG).

Marie-Christine (PE Bio)

  • Pour fédérer davantage: le contrat doctoral, son salaire plancher et les missions modulables ; accueil des étudiants ; démantèlement ; masterisation.
  • Faites apparaître toutes les revendications on trouvera des exemples pour illustrer les conséquences sur les différentes catégories de personnelles.
  • Quels moyens sont disponibles pour l'abrogation de la LRU.

Etudiante ()

  • Réponse à l'étudiante de Polytech
  • Il faut aller chercher l'information, ne pas attendre que tout nous tombe du ciel.
  • Les PNE ne peuvent pas perdre un demi salaire, quid d'une caisse ?

JC (PE Chimie)

  • La moindre des choses est d'informer les étudiants
  • Respect important, garder l'humain au centre

Pierre (PE Physique)

  • Attention au timing, l'ordre du jour est revendication + mandataires.

Moussa (PE Polytech')

  • Etre prêt à ce que ce soit long et difficile
  • Il faut une riposte à la hauteur des dégâts
  • Condition d'hébergement des étudiants

? (Etudiante)

  • S'est intéressée au mouvement car elle a entendu 3 interventions en cours, ce qui pousse à se mobiliser

Pierre (PE IEEA)

  • Appelle à relire les états généraux de la recherche
  • Demande une programmation pluri-annuelle des moyens humains et financiers.

? (ATER socio)

  • Concrètement, comment solidariser le service public ? PNE et étudiants.
  • Rencontres et discussions en socio.

Sandrine (PE socio)

  • L'abrogation du décret n'est pas seulement catégoriel, il a des répercussions sur les étudiants (plus d'heures d'enseignement = moins de qualité) et les PNE (on va se décharger de notre travail administratif).

Bruno (PE IUT)

  • Ne pas mettre le décret en avant mais la LRU, il ne faut pas se focaliser.

Charles (PE Math)

  • Tout cela n'est pas contradictoire, un gain sur le décret peut renforcer la possibilité de retrait de la LRU.
  • Il faut des victoires partielles.
  • Propose un vote général de la proposition de mandats, avec adaptations possibles.

Cédric (PE IEEA)

  • Important de faire ressortir au même titre que la LRU, les salaires et la précarité.

Pierre (PE IEEA)

  • Sa première revendication: les moyens d'abord (humains et financiers)

Jérôme (PE Physique)

  • Moyens sans service publique ne sert à rien
  • Sur la proposition de mandats, l'abrogation de la LRU est une conséquence de toutes les autres revendications.

Frédéric (PE Polytech)

  • Diminution des services des PE
  • Idem Jérôme sur l'abrogation comme conséquence

Pierre (PE Physique)

  • Un changement de de gouvernement peut changer les moyens alloués, mais il est beaucoup plus difficile de changer une structuration.

? (PNE)

  • Faire apparaître explicitement la liste des catégories de personnels

Cédric (PE IEEA)

  • Soutient une mobilisation d'ensemble (Education, Santé, services publiques, etc).

? (Polytech)

  • Il y a deux types d'emplois précaires: les CDD sur emplois de permanents et les CDD sur contrat de l'université.

Xavier (PE IEEA)

  • Question aux délégués syndicaux: quel est le soucis à Lille 1 rapport aux autres présidents qui s'engagent?

? (ATER Bio)

  • Nos revendication sont essentiellement de pointer des aspects négatifs. Il est important de proposer aussi des aspects positifs, contre plan, en s'appuyant sur les états généraux.

? ()

  • Souligne de P.Rollet était dans la manifestation du 29 janvier.

Sandrine (PE Socio)

  • La fronde au sein de la CPU pourrait être rejointe par Lille 1

Abdelatif (PE Polytech)

  • Reprends la remarque sur les aspects négatifs et positifs.
  • Souligne l'absence d'écoute de la part des dirigeants, nous ne sommes pas archaïques, nous voulons aller de l'avant.
  • Le PS s'est abstenu sur la LRU, M. Aubry appel à un moratoire. Demander une rencontre, pour préciser la signification de moratoire.

Bruno (PE IUT)

  • Demande une vrai concertation pour réformer correctement sur la base des états généraux.

VOTES

Sur les revendications

  • Une abstention, zéro contre, unanimité.

Sur les Délégués

  • NPPPAV 11, Contre 0, Abstention 5, Pour 94.
  • Abdélatif Imad
  • Frédéric Hoogstoel
  • Jean-Marie Nicolas
  • Sandrine Rousseau
  • Pour les étudiants, proposé par l'AG de mardi.

2- Actions locales

? (?)

  • Faire le tour des amphi et cours pour informer les gens

Valérie (EC Polytech)

  • Courrier au Président avec nos production pour demander son évaluation.

Carole (PE Physique)

  • Gréviste mais un collègue a fait son TP

Abdelatif (PE Polytech)

  • Entrevue avec P.Rollet pour le problème du comptage des grévistes. Non a la différenciation PNE / PE
  • Présidence ok pour pas faire de zèle, faire remonter dans le cas contraire

Christian (PE IEEA)

  • A projeté le petit film sur l'intervention de N.Sarkozy le 22 janvier

Didier (PE Bio)

  • Tracter la population (évaluations, précarité, futur des étudiants)
  • Insister sur l'augmentation mécanique sur les droits d'inscription pour les étudiants.

Yann (PE IUT)

  • Identifier des personnes pour coordonner les actions
  • piquets dans les bâtiments de la fac
  • photo de la précarité sur Lille 1 (faire remonter les informations puisque l'on ne peut pas avoir d'information d'en haut)
  • Comités locaux pour l'appel des appels, prendre contact avec les autres services publiques.

Moussa (PE Math)

  • Le droite de grève est un droit, scandaleux que des enseignants soient remplacés.
  • Faire un tract vrai / faux

Jean-Claude (PE IEEA)

  • En grève totale pour la première fois de sa vie (y compris examens)
  • Les messages méprisants du gouvernement sont relayés pas les notres (cd V.Pécresse qui souligne la quantité d'argent que le gouvernement donne à l'université)
  • Régionalisation des hôpitaux, pour par la suite les faire tourner comme des entreprises.

Pascale (CR CNRS)

  • Intervention sur la visibilité des grévistes

Maud (PE IEEA)

  • Exemple de vision du privé: les enseignants chercheurs ne sont pas du tout contrôlés et il faudrait le faire, il faudrait qu'ils aillent plus vers l'industrie.
  • Donner des exemple concret de nos vie de tous les jours.

Pierre (PE Physique)

  • Action lors de la manifestation de mardi, comme le fait Amnesty "allonger" les chercheurs sur la grand place.
  • Quid de l'évaluation de l'école doctorale ? Fait on quelque chose ? Blocage ?

? (ATER Socio)

  • Jeudi 12 février 16h-18h bâtiment des thèses, les industriels viennent faire leur marché de doctorants conseils.

Jean-Pierre (PE IEEA)

  • Le degré d'immobilisation de l'université et la participation aux manifestations sont plus important que le comptage des grévistes.
  • Pendant les manifs expliquer avec plus que des mots (cf intervention de Pierre).

Pierre (PE IEEA)

  • AG à l'INRIA ce midi, évaluation par l'AERES cette semaine

Cédric (PE IEEA)

  • AG éducation nationale et parents élèves samedi matin à Wazemmes (une autre à Roubaix).
  • Mercredi soir AG inter-professionnelle à Vauban.

Jérôme (PE Physique)

  • Pour l'envoi de nos demande d'évaluations, postage massif à la poste de république à la fin de la manif. Lettre modèle sur le site web.


Mardi 10 février

  • 07h15 Métro cité scientifique, péage
  • 09h30 amphi Archimède, Réunion de travail
  • 14h30 porte de Paris, manifestation

Mercredi 11 février

  • Coordination nationale
  • 14h amphi Archimède, AG

Vendredi 13 février

  • 10h amphi Archimède, AG (inclut la reconduction)

Lundi 16 février

  • grève académique
Outils personnels