AG des personnels du lundi 9 mars 2009

De AG_Lille1.

AG personnels, 9 mars 2009

Sommaire

Tribune: Xavier LePallec (au tableau), Robert Litwak et Fabrice Codron (tours de parole), Claire Bornais et Cédric Lhoussaine (prise de notes).

Informations

Charles (EC, maths) - Rappel caisse solidarité: peu faire mieux (59 promesses actuellement). Se tenir informer d'éventuelles retenues sur salaire (existe actuellement un cas pour 10 jour retenus). Donner ses coordonnées pour faire une promesse de don.

Frédéric (EC, Polytech) - s'attendre à d'autres retenues.

Claire (E, Polytech) - happening Arras: 50 pers au départ de Lille 1. On a fait du bruit, restés 2 heures, on a fait courir les crs, banderole passée à la télé, médiatiquement rentable. Annick (biatos, Polytech) - coup de gueule: pas assez d'investis dans les actions

Yann (EC, IUT) - cr comité local appel des appels: Trop peu nombreux à la dernière réunion. Projet de tract pour informer sur la prochaine réunion.

Christophe (EC, bio) - Refus des chaires mixtes: Infos parvenues mercredi 4 sur décisions du vivier de spécialistes 31 et du conseil d'UFR de chimie (idem section 27 informatique) de refuser de composer un comité de sélection pour la chaire mixte, et en même temps sur convocation d'une réunion (très discrète) par la direction de Lille 1 pour en faire composer un quand même. Lettre ouverte à signer pour demander clarté sur les pratiques dans ce cas. La loi indique que le président propose le comité de sélection à l'avis du CS et CA restreint. Les viviers de sélection sont une spécificité de lille 1 pas obligatoire.

Bernard (EC, histoire des sciences) - le ministère met en place une procédure spéciale pour permettre aux non qualifiés de candidater cette année et vérifier la qualification à postériori.

Charles (EC, math) - en maths: report aussi des qualifs. Clarification: recommander aux candidats de postuler même sans qualification et demander aux comités de sélection de ne pas prendre en considération l'absence de certificat officiel de qualification.

Fabien (doctorant, socio) - infos sur le contrat doctoral (CDU). L'allocation monitorat est déjà un contrat de travail. Périodicité : contrat de 3 ans renouvelable chaque année (différence avec l'actuel alloc ?). Plusieurs mouvements à ce sujet: CJC à milité pour faire reconnaitre la thèse comme une véritable formation professionnelle; et ... ? Salaire plancher + négociation individuelle. (lui demander son texte...)

Philippe (C, inrets) - période d'essai de 6 mois. En Allemagne le doctorant est payé par l'université, le directeur lui fait faire ce qu'il veut (Arbeit! nuit et jour!).

Bruno (EC, IUT) - le contrat doctoral apporte des avancées notamment en terme de reconnaissance par les conventions collectives. Ok pour dénoncer la période d'essai.

Annick (bioatos, Polytec) - à terme, disparition des ingénieurs de recherche à prévoir, remplacés par doctorants. On converge toujours vers l'idée d'exploitation des thésards.

? (doctorant, physique) - détournement des revendications des doctorants. Les doctorants pourraient servir de variable d'ajustement pour suppléer au manque d'enseignement. La question de la période d'essai pourrait être le fusible pour faire passer le reste.

Fabien (doctorant, socio) - fond du problème CDU: mise en concurrence, élitisme et flexibilité.

Bruno (EC, ?) - je suis pour un contrat doctoral mais pas celui-là.

Michel (EC, math) - L'existence d'un contrat doctoral unique est insensé car la situation est très différente d'une discipline à l'autre. L'objectif du CDU est toujours le même: faire des économies.

Fabien (doctorant, socio) - la mise en place n'est pas obligatoire, cela ne va pas supprimer les libéralités.

Philippe (C, inrets) - ?

Nicolas (EC, ) - toujours même logique, comme pour la modulation pour les EC, exploiter une revendication qui vient des mouvements sociaux. Sous couvert de flexibilité, dispositions mises pour laisser l'application au local qui subira les contraintes financières à ce moment-là. On peut être contre un projet qui porte un nom contredit par son contenu.

Christophe (EC, bio) - point sur le "nouveau" décret. Rien n'a changé sur les taches reconnues dans le service d'enseignement. Sur les avancements: maintenant c'est partagé 50/50 entre local et CNU. Conclusion: négocier maintenant est contre productif.

Abdelatif (EC, Polytech) - attention aux syndicats qui négocient et ne participent pas au mouvement. Ce qu'il faut, c'est le retrait, pas que les syndicats réécrivent.

Charles (EC, math) - Attention à des points techniques qui, sous couvert d'annonces de satisfaction des revendications, ne donne pas les moyens pour les mettre en oeuvre.

Areski (biatos, informatique) - point sur l'ag des labos. LIFL: Débat contradictoire intense mais qui a abouti à la rédaction d'une motion soumise au vote des membres du lifl jusqu'à mercredi midi.

Jérôme (EC, physique) - LOA: même genres de débat (AERES). Idée de déclarer le labo en lutte (sur site slr, etc.). Afficher sur les sites le fait qu'un labo est en lutte.

Tanguy (labo méca) - ~10 personnes. Non au démantèlement du cnrs, aux chaires d'excellence. Il y aura un observateur plutôt qu'un mandaté formellement.

Bruno (EC, iut) - Ag de composante. IUT (~40 personnes). Grève assez peu suivie à l'iut. cause: étudiants qui partent en stage. Personnels ne se sentent pas de pénaliser les étudiants mais présents aux manifs. Espoir de remobiliser les collègues avec l'application du système de répartition des budgets SYMPA qui plombe l'iut de lille 1. Présentation des problèmes par le directeur sur les négociations de l'ADIUT avec le ministère, qui n'ont rien donné. Donc grosse baisse de moyens de l'IUT A à prévoir pour les années à venir. A partir de demain les 9 iut du grand ouest seront bloquées si les revendications iut ne sont pas satisfaites.


Mandatés coordination du 6 janvier - (prochaine coordination lundi 16 à Dijon). Ambiance: "joyeux bordel". Impression "radicalisation en forme d'aveux de faiblesse". Question d'actions de blocage. Principale ponctuation (tendance forte) élargissement maternelle à l'université. La grève active (cours décentralisés, etc.) se fait partout. Idée d'action: "printemps des chaises", i.e. sortir les chaises des salles de cours pour perturber les cours et les non-grévistes. Les mandatés de lille ont obtenu de la coordination une motion sur Lisbonne. Problème de lisibilité des motions: liste des revendications et n'est autre que l'abrogation de la lru. Mandat non respecté: vote préalable du principe de la représentation de la coordination aux négations, abstention des mandatés sur ce vote préalable. Les plus radicalisés étaient les biatos.

Étudiante - Il ne faut pas que la coordination de personnels mandate des étudiants, c'est le ressort de l'ag des étudiants.

Modalités de grève

Nicolas (EC, socio) - radicalisation risque de démobiliser. Être massif les jours de mobilisation, poursuivre la grève administrative, etc.

? (doctorant, socio) - Réaction positive de certains étudiants prêts à renforcer le mouvement cette semaine.

Etudiants - Les enseignants qui pénalisent le + les étudiants sont ceux qui donnent cours.

Michel (EC, math) - il faut durcir le mouvement ou l'arrêter.

Bruno (EC, iut) - quand l'enseignant n'est pas là, les étudiants non plus. Le combat est avant tout celui des personnels. Pourquoi ne pas continuer à voter la grève total active à chacun de l'interpréter.

Pierre (EC, physique) - Proposition d'écrire une motion dénonçant les manoeuvre de VP

Jérôme (EC, iae) - Attention au calendrier du mouvement national: certaines facs ne font que rentrer maintenant dans le mouvement.

Sandrine (EC, socio) - Risque de mouvement dans la durée. Donc il faut une formule de grève ponctuelle.

Charles (EC, math) - on a besoin de pouvoir tenir longtemps. On ne construit rien sur du bleuf. Question des enseignements, il faut faire en sorte que le semestre puisse encore être réalisé. Grève tournante (sur les jours de la semaine) pour ne pas toujours pénaliser les même cours. Afficher clairement nos modes d'action. Dans les manifestations il y a du monde. Donner des temps forts. Ne pas se couper des étudiants et se donner les moyens de tenir.

Judith (EC, socio) - radicalité des postures. Le contenu politique des revendications évolue. Informer pour contrer la désinformation sur prétendue fin du mouvement. Vertu des sorties en place publique.

Bruno (EC, iut) - motion spéciale iut sera diffusée en interne et aux autres iut.

Etudiante (socio) -

Annick (Polytech) - attention grève partielle pas adaptée aux biatos.

? (?, iae) - communication: politique très axée sur la communication. envoyer un message d'affaiblissement => on est mort. Négociation: Notre interlocuteur n'est pas l'opinion publique mais c'est le ministère et il faut être fort dans les négociations. Négociation implique rapport de force, il faut être cohérent par rapport aux cours. Juridique: on n'a pas le droit de lancer les gens dans la nature avec une motion floue et mole. La grève partielle est illégale, on ne tient plus la route.

Jérôme (EC, Physique) - Appel à la grève pas crédible pour une ag dans laquelle on est une centaine.

Frederic (EC, Polytech) - Schizophrénie: je fais grève avec rattrapage anticipé (le rattrapage anticipé d'un cours reporté pour cause de grève est un cours qui est effectué par un gréviste à la date et à l'heure initialement prévues !). On me demande de faire grève, d'organiser et de participer aux actions, tout en rattrapant les cours, mais sans aménager le calendrier pédagogique. Comment assurer 10h de cours par semaine et participer au mouvement ? Il faut nous donner les moyens de nos décisions. Si nous ne faisons pas grève totale, il faut nous organiser tous pour que le mouvement s'amplifie quand même. Si beaucoup font grève uniquement les jours de manif, qui préparera ces manifs et les autres actions ? Actuellement, il est très difficile pour certains d'entre nous de participer à l'organisation et à la mise en œuvre des actions sans faire grève totale.

Abdelatif (EC, Polytech) - agir local, penser national. Aucun média ne parle d'affaiblissement. On ne tombe pas dans le piège: blocage ou pas blocage, c'est notre force. Si on faiblit actuellement, on perd. Notre 1er soucis n'est pas le fait que certains font cours et d'autres pas. La grève active doit être bien préparée.

Christian (E, informatique) - pour la grève. ne pas laisser interpréter un affaiblissement.

Jean-Pierre (E, informatique) - aux Antilles ils n'ont pas fait cours!

Nicolas (EC, socio) - Il n'y aura pas une majorité sur la grève totale ce qui montrera notre schizophrénie. Proposition de motion consensuelle.

Carole (EC, physique) - Il faut une grève totale. Il faut obliger ceux qui ne la font pas à la faire.

Jérôme (EC, physique) - ce qui est important c'est de s'afficher en lutte.

? (Doctorant, socio) - parler d'une radicalisation de la grève est une façon de laisser une marge de manoeuvre à chacun.

Jean-Claude (EC, informatique) - proposition de vote à bulletin secret pour/contre la lru.

? (EC, socio) - afficher la grève totale inexistante nous décrédibilisera.

Vote

(1) Grève totale : 49 (vote indicatif)

(2) Proposition de motion: "L'AG appelle contre les réformes rétrogrades de l'ES et de la recherche et plus généralement des services publics, à l'amplification du mouvement et protestation sous toutes les formes possibles: grève, délocalisation des cours, actions de sensibilisation et à la poursuite de la rétention des notes et le blocage des jurys. Elle appelle à faire des jours de mobilisation nationale et en particulier la journée du 11 mars 2009 des journées de blocage massif des universités". -> Pour: 91, Contre: 5, Abs: 11, NPPV: 34 (vote final)

(3) Reprise du travail: 0 (vote indicatif)

Actions

Etudiante (socio) - Demande de changer le parcours de la manif: souhait des étudiants.

Claire (E, Polytech) - Manif déposée passera par Wazemmes. Manif qui concerne le 1air et 2air mais la fsu prévient qu'ils ne mobiliseront pas beaucoup.

Pascale (EC, Physique) - masterisation et CA ... ?

Yann (EC, iut) - CA: question abordée mais non soumise au vote.

pour le reste voir la page des actions...

Outils personnels