AG des personnels du mardi 24 mars 2009

De AG_Lille1.

AG personnels, 24 mars 2009

Sommaire

Bureau: L Marsalle et R Litwak Rédaction CR: C Vuylsteker

Informations

BB: IUT: AG le 23 mars nombreuse (plus de 200 personnels), débat long, vote d'un blocage filtrant pour la semaine permettant aux DS de se tenir pour les étudiants de S4. L'Ag des étudiants de l'IUT a voté quant à elle un blocage total à partir du 24 mars. Prochaine AG le Lundi 30 mars. L'appel à une démission des fonctions administratives commence à être discuté.

XR: Polytech: Lundi 23 mars, AG rassemblant 30 personnels et 40 étudiants (très faible participation). Vote en faveur d'un blocage mardi 24 mars matin. Coordination Nationale des Universités (CNU) Strasbourg (Motions sur le site greve.univ-lille1):

LW: faible participation en raison de la localisation de cette 7ème CNU au départ pour rassembler CNU et Coordination Nationale des Etudiants. La confédération des jeunes chercheurs est pour le contrat doctoral. La coordination des biatos a rassemblé à Paris des délégués de plus de vingt universités. La question de la désignation de porte-parole de la CNU a fait l'objet d'un long débat. Le choix d'un communiqué du matin plus court et percutant. Prochaine AG à Paris le 6 Avril. Laboratoires: des propositions de labos morts les journées d'action, remise collective de démission des directeurs de laboratoires, refus de la transformation des organismes de recherche en agences de moyens. « Désumérisation » sauvage à condamner. Projet d'une coordination nationale des labos en lutte. Dans les médias, les thèmes concernant les laboratoires, la recherche et les chercheurs apparaissent peu et sont à développer en organisant la mobilisation de leurs personnels. Des actions comme le boycott des expertises ANR et AERES, le blocage des comités de sélection des chaires mixtes, etc...

N: AG des étudiants Lille 2 Droit a voté le blocage à 62% des voix (bulletins secrets), Lille 3 avec une majorité de 750 sur 1200 suffrages.

JP Cassar prend la parole ( texte de sa lettre ouverte en fichier Pdf déposé sur le site)

MNA: Refuse les donneurs de leçons qui n'ont pas participé aux actions. Cette initiative individuelle fait partie du même courant de pensée qui a nivelé vers le bas toutes les revendications depuis les retraites 2003 ! Nous travaillons pour l'avenir.

JPL: C'est jouer le jeu de V. Pécresse qui entend nous faire prendre pour des preneurs d'otages d'étudiants, jouer la division du mouvement. Nous n'avons pas à jouer le jeu de Pécresse.

PS: Remercie de cette intervention de JP Cassar qui permet de porter ce débat hors des couloirs, au sein de l'AG. Dire que seules les activités pédagogiques ont subi les effets de la grève n'est pas exact, les collègues mobilisés ont aussi ralenti leurs activités de recherche. Effectivement, un mouvement long a des effets collatéraux mais cela n'est rien devant les effets à long terme des réformes actuelles.

AI: Cette intervention fait partie de la stratégie du ministère qui a successivement joué le mépris, puis la menace des prélèvements sur salaires et maintenant la prise en otages des étudiants ! De quelle responsabilité nous parle-t-on ? De celle de la LRU ou de celle sur l'avenir de l'enseignement supérieur et de la recherche.

BB: Pour avoir assuré deux mandats au sein du CA et être responsable de filières professionnelles, je peux assurer que les effets sur le déroulement des enseignements sont traités en AG mais force est de constater que pour être entendu, le blocage est un moyen efficace.

JM: Inutile de revenir sur le fond des revendications, nous sommes tous d'accord ; par contre attention à ne pas rejeter ce qui a été inventé dès le début du mouvement (ateliers) pour ne garder que les actions radicalisées.

SL: Si l'impact sur le semestre du mouvement de grève fait l'objet de discussions en AG de l'IUT, il est normal de porter le débat aujourd'hui. Pour rappel, en SES, la sensibilité a été dès le début pour une grève perlée.

BM: Que cherche le gouvernement en ne répondant pas ? Un affrontement tant que la gauche n'est pas audible ou simplement se trouve-t-il sans réponse face à une mobilisation générale (19 mars) ? Les actions labos restent faibles ! Il faut amplifier !

Modalités grève

CV: Pas d'opposition entre actions individuelles (cours délocalisés, ateliers) et collectives (manif). Il n'y a pas lieu de changer. Rappel: le blocage n'est pas une modalité issue de l'AG des personnels.

MD: Rassemblement devant les rectorats et autres actions de la CNU à suivre...

BB: Concentrons-nous sur les actions qui comptent ! Le blocage des IUT a fait bouger le ministère !

PS: revient sur la proposition de la mise au vote d'une grève totale et active pour la semaine.

JPL: si on entreprend des actions radicales (blocages), il faut entendre l'avis des étudiants. Étudiant SES: Si blocage, les UE seront-elles validées à 10/20 ?

JL: Les situations sont différentes d'une université à une autre. Sur Lille 1, la mobilisation a été importante parmi les personnels et a permis d'assurer une grève active en dehors du blocage. Attention au recours à la radicalité de type CPE qui fait plus partie des modalités des étudiants que des personnels et a montré ses limites dans l'illusion d'un mouvement insurrectionnel.

MNA: D'accord avec la proposition de PS. Mais propose deux actions radicales : blocage d'une journée du CRI et du A3. Étudiant: il faut essayer de garantir la validité des semestres tout en continuant le combat. Un autre étudiant: le blocage est pour nous la seule façon de mobiliser.

CL: grève du zèle : faire les cours la nuit ! Collègue SES : pas de raison que des tensions s'installent entre nous. Les actions fortes peuvent cohabiter mais toutes demandent de la coordination. Une AG ne suffit pas.

JI: attention au blocage du CRI et à se priver d'un moyen de communication important.

Vote appel à la grève jusqu'au mardi 31 Mars inclus : 125 pour, 3 contre, 8 abstentions et 45 NPPV (étudiants).

Actions

Le blocage pour la semaine est rejeté (7 pour, 35 contre, 65 abstentions et 7 NPPV), le soutien à celui ponctuel de jeudi 26 mars est adopté (68 pour, 5 contre, 36 abstentions, 10 NPPV).

Actions: accueil ANR Polytech 27 mars 9h , bus pour Paris le 2 avril,

À organiser: blocage des péages, blocage A3 et CRI? Nuit Blanche des cours, ...

Outils personnels