AG des personnels du vendredi 3 avril 2009

De AG_Lille1.

AG des personnels du vendredi 3 avril 2009

Sommaire


CR: Christophe Vuylstecker


Actions

FC: à l'occasion de l'inauguration d'une aile de l'IAE: Action : 2 Avril 09: inauguration de la nouvelle aile de l'IAE par DES politiques hier soir. Très médiatisée. Titrée: « Coup de barre à gauche de l'IAE » YES WE CAN au milieu des officiels ! Dans la cour d'honneur avec pancartes. Puis discours en amphi. Enfin, tractage! Prises de paroles... grand amphi baptisé : Pierre Mauroy ou Coca-cola... Le recteur a mis le feu avec un discours Pro LRU! Avouons qu'il a été « harcelé » régulièrement durant . Etant donné que le recteur avait quitté le registre de l'inauguration pour défendre la politique UMP de réformes universitaires, M Aubry a alors répondu fermement et a pris position anti LRU ! Percheron, a rappelé le modèle français de services publics, et qu'il existait une autre manière de gérer les entreprises... moins libérale. Pendant le coktail, des interpellations au recteur.

MCQ : Bilan de la délégation auprès de P Rollet + S Maouche sur le volet calendrier pédagogique avec mandat de l'AG du 31 mars. Ce qui a été dit par la délégation : mouvement non terminé donc difficile de savoir où l'on en est. La lettre de S Maouche invitant à la remontée d'information peut poser des problèmes si elle est adressée à des collègues grévistes (faut-il répondre ou pas?). Enfin, l'enquête visant à établir les effets du mouvement sur les enseignements pourrait être pris comme le processus de normalisation appelé par le gouvernement. La présidence :

  • Pris acte du retard dans les enseignements. Simple remontée de l'état des lieux (« pas de flicage des grévistes »). Nouveau calendrier n'est pas fixé pour l'instant. Le moment voulu : il fallait être prêt à une reprise...
  • Exigence de diplômes de bonne qualité nécessitant une confiance réciproque institutionnelle. Le Président a rappelé l'appel de Brest et a regretté le manque de confiance témoigné par l'objet de cette délégation. Il a par ailleurs clairement dit qu'il a été élu pour faire fonctionner l'université.

FH: Le Président a signalé que ce n'est pas parce qu'il a signé l'appel de Brest, qu'il sera d'accord sur toutes nos revendications.

JR: Ce qui a été mal pris est le remerciement adressé au Président lors du passage des collègues au A3 jeudi 2 avril avant manif. Il n'y a pas lieu à remercier sachant qu'il s'agit d'une position personnelles du Président. Sur le bilan de l'impact sur les enseignements, il faut un bilan honnête qui n'est pas si dramatique!

MNA: Rappel du courrier de JP Cassar. La délégation est une décision prise par l'AG des personnels. Il faut que nous ayons les informations sur l'impact (pas forcément à transmettre).

LM: La nécessité de mesurer l'impact a été dit lors de la délégation.

CG: Dans la notion de bilan, il faut regretter la procédure employée: mail de la VP vers les directeurs de composante et d'études et puis la retombée auprès des collègues sans forcément copie du mail de S Maouche. Et puis l'exigence d'un diplôme de qualité fait bien piètre figure de toute façon depuis le LMD et le morcellement des enseignements induits.

HZ: A l'UFR de physique, il y a eu une entreprise de culpabilisation des collègues sans évoquer l'origine du mail.

AI: Il n'y a pas à répondre au courrier. Je propose que l'on rédige une lettre ouverte pour diffusion externe. Info sur le boycott du Monde!

FH: Traitons-nous le point pratique, à savoir la mise en oeuvre du bilan des enseignements perturbés par l'AG des personnels elle-même.

JPL:D'où mise au point : qui doit culpabiliser ? le ministère ou nous ? Institutionnellement la ministre, par sa fonction, est responsable du bon fonctionnement du service public d'Enseignement Sup et de Rech. Peut être chacun sa responsabilité ? dont la qualité des diplômes qui serait la nôtre ?

PS: Calendrier à réaliser de façon solidaire en fonction de l'action de chacun pendant ce mouvement.

CS: Deux questions différentes à traiter:

­* des infos nécessaires que nous devons disposer lorsque la programmation d'un nouveau calendrier sera à l'ordre du jour.

  • La remontée vers la cellule formation: « on n'a rien à cacher! » Mais hors de question de

faire une remontée permettant d'établir une liste nominative des grévistes.

Contribution de l'AG de LILLE1 à la 8ème Coordination Nationale des Universités.

Suite à la journée d'action nationale du 02/04 , le mouvement ne s'essouffle pas dans notre région (Lille, littoral et Artois).

Toutes les actions lilloises sont répertoriées sur http ://greve.univ-lille1.fr.

L'AG de Lille1 réunie ce vendredi 03/04, adhère au constat fait par l'AG de l'université d'Amiens suivant :

 Les motions votées par les diverses CNU depuis le 22
 janvier étant suffisamment nombreuses, claires et variées, nous vous
 demandons de concentrer vos travaux sur un programme d'actions nationales.

Ne pas oublier de communiquer sur l'ensemble des revendications dont la revalorisation salariale contenues dans les motions précédentes (par exemple, aucun salaire en dessous de 1600euros).

L'AG de Lille1 demande à ce qu'apparaisse dans l'une de ses motions (au moins dans son esprit) ce qui suit :

 Institutionnellement la ministre, de part sa fonction, est responsable du bon
 fonctionnement du service public de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Par
 son refus de revenir sur les réformes, (autrement que par d'apparents retournements de
 position, de calendrier...), elle prend une part non négligeable de responsabilité dans les
 conséquences du mouvement actuel en termes pédagogiques et scientifiques. Un impact de
 plus en plus préjudiciable au fil des semaines de mobilisation à la qualité des diplômes et de la
 recherche française.

Méthodologie et prospectives

Prendre acte des 9 semaines de mouvement qui risque de déboucher sur l'arrêt par pourrissement (stratégie du gouvernement) ou sa transformation, faute d'être entendue, en mouvement permanent de protestation, simultanée avec la reprise de nos activités `habituelles' (exemple du mouvement des sans-papiers). La situation est si grave qu'il faut éviter d'en arriver là. Il s'agit de mener une action forte et légitime.

L'AG demande à la coordination, si possible, de bien expliciter quelques actions `nationales' fortes et en effectuer une réelle coordination sans remettre en cause les actions locales multiformes qui pourraient devenir nationales, éventuellement.

Elle propose donc :

  • de supprimer le communiqué du matin ou d'y consacrer moins de temps,
  • de fonctionner par ULTIMATUM pour UNE action ferme : ce qui permet de lier la réalisation de l'action à la non satisfaction de nos revendications par les ministères de tutelle.
  • De définir une stratégie, un outil pour mesurer et recenser nos capacités à bloquer le système (administrativement). Comme ` je démissionne' ou `cesse mes activités administratives' ou autres.

Propositions d'actions nationales

  • avoir une journée identifiée par semaine, changeant dans la semaine, avec blocage le jour de manif. Pour avoir un maximum d'universités mobilisées et s'inscrire dans la durée.
  • Participation massive au cortège du 1er mai.
  • Définir et annoncer dès cette semaine une manifestation centrale à Paris entre le 10 et le 15 mai, permettant un délai de mise en oeuvre (recherche de financement). Pour marquer l'importance de l'action : prévoir peut être une motion donnant une date pour la manif centrale Paris
  • Jury du bac : faire postuler aux présidences des actifs du mouvement qui démissionneront au pied levé le jour même de la tenue du jury. A ne pas annoncer ou à annoncer pour le bluff.
  • NON aux chaires mixtes : pas seulement rendre les postes en 2009 mais les transformer en postes de maîtres de conférences.

Le mandat des actions est validé par 62 voix pour, 1 abstention et 2 NPPV.

D'autres points abordés

Améliorer notre lisibilité (LRU, aucun sens...) et visibilité... : chiffres (frais d'inscription par exemple, même si la comm est trop simple) et impacts sur la vie quotidien ;

JPL: Ne pas confondre notre communication et ce qui passe dans les médias.

JL, AI, : Grande conférence publique sur le VAL pour démontrer l'impact quotidien de la recherche... (François s'en occupe) ; affiches dans le métro (peut-on ?). Exposition dans le métro (peut-on?). Impliquer l'U. Sous forme de commémoration... Ouverture sur l'Europe et ailleurs. (voir certains sites).

BB, Acheter une page dans « libération » ou autres (?) pour les élections européennes le 07 juin : signatures par le plus grand nombre.

Outils personnels