Chaires d'excellence

De AG_Lille1.

Chaires d'excellence ou chaires mixtes

Diviser pour mieux régner : quelques postes pour privilégiés

Les chaires d'excellence ou chaires mixtes constituent des postes de « super enseignants-chercheurs » déchargés des 2/3 de leur service d'enseignement pendant 5 ans, titulaire d'office d'une Prime d'Encadrement Doctoral et de Recherche et disposant d'un budget de recherche.

La sagesse a prévalu à Lille 1

Les chaires mixtes ne seront finalement pas mises en place !

Rappel : Le Vendredi 23 janvier 2009, dans un délai insuffisant pour permettre au débat démocratique d'avoir lieu, la proposition de l'équipe de direction de transformer quatre postes de maîtres de conférence en chaires mixtes a été examinée le même jour par le Conseil Scientifique (CS) et le Conseil d'Administration (CA), sans prendre l'avis des Conseils de Composante concernés par ces transformations.

L'université de Lille 1 se trouvait dès lors engagée dans la mise en œuvre d'une dangereuse politique de mise à mal des statuts, créant des « super enseignants-chercheurs » déchargés des 2/3 de leur service d'enseignement pendant 5 ans, titulaire d'office d'une Prime d'Encadrement Doctoral et de Recherche et disposant d'un budget de recherche. Le vote en Conseil Scientifique sans appel témoignait plus d'une impréparation des élus que d'un soutien unanime (18 voix pour et 5 abstentions). En Conseil d'Administration, le combat mené par les élus FSU-CGT n'avait pas réussi à convaincre au-delà de leurs élus et des élus UNEF et SUD (14 voix pour, 8 contre et 2 abstentions).

Depuis, le mouvement universitaire, les dénonciations de ces chaires au sein d'autres universités, comme au sein des Organismes de Recherche (Conseils, Section CNRS) et l'appel à boycott ont considérablement participé à une prise de conscience des effets délétères de ces chaires au sein de notre établissement, dans les viviers de spécialistes et dans les Conseils de Composantes à qui l'on demandait de rendre un avis sur la composition des comités de sélection.

Cette mobilisation de chacun n'a pas été vaine. Lors de l'examen de la composition des comités de sélection, les élus du CS restreint, le 8 avril, ont émis un avis défavorable pour la poursuite de cette politique de chaires sur Lille 1 par une nette majorité (11 voix contre la poursuite, 3 pour , 3 abstentions).

Ce 10 Avril, l'équipe de direction a considéré que le débat et le vote du CS restreint du 8 avril nécessitaient de sursoir à cette mise en œuvre. Les élus du CA restreint ont confirmé cette décision de mettre fin à la mise en place des chaires mixtes par un vote sans appel : 11 voix pour l'arrêt, 1 voix pour la poursuite, 1 abstention.

Ces quatre postes redeviennent donc de simples postes de maîtres de conférence et resteront affectés au sein des quatre laboratoires concernés.

Outils personnels