Manif-11-mars

De AG_Lille1.

Mercredi 11 mars, 14 h 30, Porte de Paris
Manifestation Parapluies pour l'École

Manifestation à l'appel de la Coordination Nationale des Universités et des principaux syndicats

Sommaire

Photos et vidéos

Page d'appel à la manifestation

Défense du Service Public d'Éducation, de la maternelle à l'université

Les contre-réformes en cours constituent un plan concerté pour ôter au Service Public d'Éducation les moyens d'accomplir sa mission au service de tous les citoyens. Qui pourrait encore en douter ? Pour nos idéologues fous, c'est le prix à payer pour créer le marché de l'éducation dont ils rêvent, éminemment rentable pour quelques uns des leurs, et hors de prix pour la majorité des familles. Dans cette stratégie, l'enseignement supérieur est particulièrement visé avec la loi LRU. Mais aucun niveau n'est épargné pour la création d'un enseignement à deux vitesses, privé et luxuriant pour les riches héritiers, public et exsangue pour les enfants des classes modestes.

La privatisation, c'est l'inégalité !

Maternelles, écoles, collèges, lycées, universités,
c'est tous ensemble qu'il faut lutter !

Ne laissons pas les Sarkozy, Darcos, Pécresse nous entraîner dans leur naufrage,
nous pouvons les mettre en échec par notre détermination !

« Le plus grand coup porté à l'École depuis Vichy » (Vidéo : Appel de la Sorbonne)
Suppressions de postes dans le secondaire : vidéo 1 | vidéo 2

Des parapluies pour l'École

Venons de consulter Météo-France : beau temps annoncé pour mercredi. Craignons la désinformation : n'oubliez pas votre parapluie, décoré bien sûr ! De toute façon, il servira, vue la pluie de mauvaises mesures qui accable le Service Public d'Éducation, de la maternelle à l'université !

Ce sera une manifestation ch'ti : pour votre parapluie, n'hésitez pas à vous inspirer de ceux du carnaval de Dunkerque, décoré de slogans et avec un long manche. Pour le costume, c'est comme vous voudrez.

Attention on change de jour et de parcours. Cette fois, c'est le mercredi, jour des sinistres, en honneur à Valérie. Car, comme disait Coluche : « Le Conseil des sinistres, c’est le mercredi, le jour des gosses. Ils vont au sable, ils font des pâtés, c’est sympa. Le Garde des Seaux est là. »

Rappel : Manuel du petit manifestant

Nous utiliserons notre texte géant défilant et autres banderoles et pancartes. Avis aux porteurs.

La FSU devrait nous procurer un camion avec une grosse sono. La chorale est invitée à s'en rapprocher. N'oubliez pas les textes des cantiques .

Pour nous faire entendre, soyons bruyants, avec par exemple des sifflets, des casseroles.

Slogans et affichettes à imprimer : Affiches-service-public.pdf

Affichettes pour appel à manifester : Affichette_2009_03_11.odp / Affichette_2009_03_11.pdf

Le parcours

Rassemblement 14h30 Porte de Paris, puis départ vers Wazemmes : Bd Papin, Bd JB Lebas, Rue d'Arras, Rue de Wazemmes, Place de la Solidarité, rue des Postes, rue Inkerman, dispersion Place de la République (Le plan).


Source : Wikipedia, photo Antoine Taveneaux

Princesse de Clèves

Pour tous les enfants qui vivent dans ce pays, l'accès à un grand Service Public d'Éducation gratuit et de qualité est un droit. En ne l'assurant pas, nos gouvernants trahissent la République et sa devise :

  • Liberté : Quelle est la liberté de celui à qui on refuse dès l'enfance les moyens intellectuels de comprendre le monde dans lequel il vit ?
  • Égalité : Quelle égalité quand on veut séparer les enfants dès leur plus jeune âge en deux classes selon leurs revenus ?
  • Fraternité : Quelle fraternité quand les plus nantis refusent de contribuer par l'impôt aux Services Publics qui garantissent à tous les citoyens la satisfaction de besoins aussi fondamentaux que l'éducation et la santé ?

Liberté, Égalité, Fraternité, Monsieur Sarkozy, ce n'était pas dans La Princesse de Clèves, c'était dans la Constitution. Raté !

L'École de la République est la seule école libre. Gratuite et de qualité, elle est l'école de l'égalité des chances. Elle est aussi un pilier de notre démocratie. Sa mission est d'abord de former des citoyens et pas seulement les ressources humaines décérébrées qu'une certaine frange du patronat appelle de ses vœux. Tous les enfants de ce pays ont le droit d'acquérir les moyens de leur libre arbitre et d'accéder à la culture qui fonde et soude notre société dans la tolérance et le respect de la laïcité.

Non, le collège n'est pas une entreprise (c'est ce qu'on leur raconte !), et l'université non plus. Leur rentabilité pour la société ne se mesure pas en euros dans un cahier de comptabilité. Elle se mesure plutôt par la vitalité et l'harmonie de notre démocratie. L'économie ne sera jamais qu'un épiphénomène. JPL

Outils personnels