Revendications

De AG_Lille1.

Version du 12 avril 2009 à 14:20 par Lievin (Discuter | Contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Revendications

Pour un service public d'enseignement supérieur et de la recherche et des moyens pour un service de qualité

L'enseignement et la recherche sont des biens collectifs, les universités ne peuvent être gérées comme des entreprises. Nous nous opposons à la marchandisation de l'enseignement et de la recherche : les connaissances et les savoirs ne sont pas des biens de consommation. La formation et la recherche sont des services publics qui doivent rester accessibles à tous et pour tous. Les services publics pour fonctionner nécessitent des investissements humains et financiers qui doivent être à la hauteur des enjeux de leurs missions. La communauté universitaire s'est mobilisée en 2004 et a produit un nombre important de propositions dans le cadre des États Généraux de la Recherche : aucune proposition n'a été retenue en l'état et il n'y a eu aucune concertation avant la mise en place de la loi LRU (Liberté et Responsabilité des Universités) et de ses décrets d'application.

Abrogation de la loi LRU !

Moyens humains

  • titularisation des contractuels (embauchés 10 mois sur 12 !) répondant à un besoin permanent,
  • revalorisation salariale et intégration des primes au salaire pour tous les personnels (enseignants, enseignants-chercheurs, chercheurs, BIATOSS, ITA, ...)
  • rétablissement des 900 postes supprimés et création de postes statutaires d'État selon un plan pluriannuel.

Moyens financiers

  • rétablissement et amélioration du système d'attribution des moyens fondé sur l'évaluation des besoins au lieu du nouveau mécanisme de répartition entre les universités fondé sur la performance
  • diminution de l'enveloppe Crédit d'Impôt Recherche (CIR) au profit de la création de postes statutaires (1 000 postes statutaires = 1,5% du CIR !)

Fonctionnement de l'enseignement et de la recherche

Outils personnels